Perfectionnement sur l’Occlusion

Perfectionnement sur l’Occlusion

par le Dr Georges BERNADAT

Dans le cycle de formation en ODF, vous avez participé à un séminaire d’occlusion en fin de cycle avec moi ou vous souhaitez compléter vos connaissances. Je vous propose une formation de : Perfectionnement sur l’Occlusion

Date

le Vendredi 1er Octobre 2010
à l’Hôtel Restaurant Soleil et Jardin
44 rue de la République
69360 Solaize

Programme

Lors du séminaire sur l’occlusion, je vous ai fait rechercher une relation inter-arcades pour effectuer les montages sur le SAM. Cette relation « myo-centrée » était en fait la position de repos. Ce point est absolument capital pour celui qui se préoccupe réellement de l’occlusion. Je vous ai alors expliqué que cette position de repos était impossible à retrouver immédiatement en cas d’ADAM, car les différentes contractures et perturbations du système neuro-musculaire rendaient cette recherche impossible. Il était dans ce cas nécessaire de passer par le stade d’une gouttière pour retrouver la bonne position de repos. La neurostimulation électrique transcutanée permet de réduire et même parfois supprimer cette étape. Le « TENS » vous sera présenté ce jour là.

L’examen de l’ouverture buccale (limitée ou déviée), l’interrogatoire et la palpation permettaient seuls de rechercher les perturbations articulaires et neuro-musculaires. Cette observation initiale qui précède tout traitement est soigneusement notée sur la fiche et signalée au patient. Par la suite, au cours du traitement, toute modification de cette ouverture buccale doit être notée et signalée.

Cet examen clinique, qui ne demande que quelques secondes, reste le pilier de la surveillance en cours de traitement. L’enregistrement électromyographique de 8 muscles cranio-faciaux avec le BIO EMG et des vibrations articulaires avec le JVA permet de « blinder » votre diagnostic initial et de vivre sereinement les recours juridiques dont vous pourriez faire l’objet au cas où une pathologie articulaire persisterait après traitement. La clinique reste primordiale mais les examens complémentaires enregistrés sont des preuves tangibles de votre niveau, de votre application et de votre obligation de moyens.

Le troisième point capital de votre « occluso-conscience » est l’examen du chemin de fermeture, de la position de repos à l’OC. Cette observation clinique initiale est encore soigneusement notée sur la fiche et signalée au patient. En cas de pathologie articulaire nous avons vu qu’il était presque toujours dévié par un contact prématuré, surtout latéralement dans les zones les plus postérieures. Comme il s’agit d’un mouvement infime de l’ordre de 2 mm, il est parfois difficile de lever un doute et d’être certain, en fin de traitement, qu’il n’est plus dévié. Le JT3D apporte un enregistrement précieux de cette analyse. L’agrandissement apporté par ce système permet de vérifier « microscopiquement » ce trajet au niveau de l’incision mandibulaire.

Le quatrième point important est celui de l’analyse fine des contacts inter-arcades. Je vous ai fait utiliser des feuilles à articuler les plus fines possibles pour régler les derniers détails et corriger éventuellement les défauts. Le T-scan, connu depuis quelques décennies, permet un enregistrement des pressions difficiles à analyser avec de simples feuilles, même très fines.

Enfin cet appareil peut être branché sur une table de podologie et permettre une analyse enregistrée parfaite de la posture et du déport éventuel du centre gravité du patient.

Tous ces appareils confirment l’approche kinésiologique de l’étude occlusale en lui apportant les enregistrements graphiques et les preuves mathématiques qui lui faisaient défaut jusqu’à présent. Ils entrent parfaitement dans le cadre de notre enseignement et confirment, s’il en était besoin, le bien fondé de notre approche.

C’est donc avec plaisir que nous accueillerons nos anciens élèves et tous ceux qui sont intéressés par ces progrès.

Pour ceux qui suivent actuellement le 15ème cycle de formation en ODF, nous vous demandons d’apporter les modèles que vous avez montés en juin et leurs gouttières.

Bien amicalement à tous,

Dr Georges BERNADAT

Chargé de cours

Dr Georges BERNADAT

Diplômé de la faculté de médecine de Lyon en 1967, aide opératoire d'Henri DEPLAGNE pendant de nombreuses années, formé en Edgewise selon la ph [...]